AfriquePar ZackLa vie

Les héroïnes oubliées : L’impact des femmes tanzaniennes dans la résistance contre l’oppression allemande

Dans l’ombre de l’Histoire, des récits héroïques demeurent souvent occultés, et parmi eux, celui des femmes qui ont joué un rôle crucial dans les moments les plus sombres de l’humanité. Aujourd’hui, nous nous penchons sur une page méconnue de l’Afrique, où des femmes ont fait preuve d’un courage inébranlable lors de la résistance contre l’oppresseur.

Au début du XXe siècle, l’Afrique était le théâtre d’une colonisation impitoyable. Les Allemands ont colonisé la Tanzanie, où ils ont imposé aux hommes tanzaniens des travaux forcés pour cultiver le coton destiné à être envoyé en Allemagne. Une situation insoutenable qui a poussé les femmes à prendre les rênes, endossant les rôles traditionnellement dévolus aux hommes.

Après avoir fait le partage de l’Afrique comme une pizza à Berlin, ils sont venus coloniser. Les Français ont pris le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, le Sénégal, le Gabon, le Congo Brazzaville. Par contre, le Congo Kinshasa avait été pris par les belges; le Rwanda, le Burundi, et la Tanzanie pris par les allemands. Notons que ces allemands étaient venus gentiment, ils avaient été bien accueillis par les africains. Cependant quelques années plus tard, la donne a changé et ces allemands ont commencé à devenir violents.

Les oppressions que subissaient les africains par les allemands

Ils étaient forcés de travailler dans des champs de cotons

En Tanzanie, ils obligeaient les populations locales à cultiver non pas leur nourriture, mais le coton pour pouvoir l’exporter en occident et le vendre. Les allemands avaient donc forcé les hommes tanzaniens à ne plus cultiver les arachides, les manioc, le haricots, tout ça dans un but lucratif et si ceux ci s’y opposaient, ils étaient fouettés ou alors leurs femmes étaient prises en otage. Comme si cela ne suffisait pas, quelques temps après, ils ont imposés des taxes  à la population locale toujours pour envoyer en Allemagne.

 

A Lire: L’Histoire tragique du racisme médical aux États-Unis : Briser les chaînes du passé pour un avenir équitable

La réaction des tanzaniens face à la domination allemande

En 1905 les tanzaniens sont venus en force, ensemble pour résister à l’oppression. Ils voulaient aussi imposer leur lois sur les terres qui leur ont été arrachées. Mais, ces allemands les ont donc traités de ”Magie-Magie terroristes” tueurs, destructeurs, envahisseurs, rebêles et sauvages.

Face à cette situation difficile pour le local, un chef tanzanien a prit son courage à deux mains et est allé discuter avec les allemands. Il exprimait son mécontentement aux oppresseurs en expliquant comment la Tanzanie leur avait ouvert ses portes, elle leur avaient donné des terres, des refuges et les avaient accepté comme s’ils étaient des leurs en précisant que cette population ne méritait pas tout ce qui lui arrive. Des familles dévastées, des hommes forcés à la culture du coton sans nourriture, sans eau, sans assistances, un choc sociale insupportable ajoute t-il dans son discours. Malheureusement, ces allemands ont tués ce chef et ont massacré tous les gens qui l’accompagnaient. Ce fut donc le début de la guerre.

La révolte des tanzaniens après l’assassinant de leur chef

Trop c’est trop: ces esclaves ont exprimé leur ras le bol

Après avoir eu la triste nouvelle du décès brutal de l’un de leur chef parti gentiment négocier avec les allemands, les tanzaniens se sont révoltés. Les tribus se sont mises ensemble, en force pour résister à l’intrus. Réunis par un autre chef, les hommes tanzaniens ont cherché dans un rituel mystique une invulnérabilité face aux balles ennemies. Leur chef prît une poussière qu’il mélangea dans un bol avec de l’eau. Après avoir fait des incantations sur ce bol, il versa cette patte dans la rivière et tous les guerriers y plongèrent espérant ainsi devenir invulnérable face aux allemands.

Apres cette prière, les Tanzaniens partirent donc en guerre contre l’Allemagne. Ils y sont allés armés de flèches, de boucliers et de lances seulement et après une lutte acharnée ils vaincurent les allemands. Cependant, les femmes n’ont pas été absentes à la guerre; elles aussi ont mis la main à la patte.

Le rôle des femmes aux cotés des hommes tanzaniens pendant cette période difficile

Cette femme est une guerrière et une meneuse de troupe

Dans une atmosphère de désespoir, les femmes étaient là, debout à côté de leurs maris, prêtes à tout pour défendre leur terres et leur liberté. Pendant que les hommes étaient absents, elles étaient obligées d’assumer les rôles de leur époux envers la société et dans leur familles.

Sous la férule d’une remarquable femme guerrière du nom de Gouma kouma niller, ces femmes se sont unies pour former des groupes de résistance. Elles sont devenues de véritables espionnes, localisant les troupes allemandes et transmettant des informations cruciales à leurs compatriotes. En effet les femmes n’ont pas été absentes pendant la guerre. Elles se sont battues auprès de leur hommes luttant et résistant à l’instrus.

Notons qu’une femme ce n’est pas seulement sa beauté, mais ses agissements face à une menace envers sa famille. La beauté intérieure de la femme doit être la plus virulente, la plus resplendissante en ce qui concerne son assistance auprès de sa patrie et envers son continent car la femme est un être très intelligent et rusé.

A Lire: Virus Marburg en Tanzanie : Une maladie mortelle suscite l’attention internationale

La suite de la guerre

Une technique qui causa beaucoup de pertes humaines et matérielles

Battue en retraite, les allemands ont donc demandé du renfort venant d’Allemagne. Ils ont envoyé des bataillons de soldats bien armés pour venir en finir avec la Tanzanie. Face à la résistance farouche des Africains, les Allemands ont répliqué par la terreur, détruisant tout sur leur passage. Ils ont utilisé la technique de la terre brulée. Des familles entières ont été dévastées, des champs incendiés, et des milliers d’hommes et de femmes tués, tandis que les têtes des décapités étaient exhibées en trophées en Allemagne. Pendant cette période, ces oppresseurs avaient tués plus de 300 milles personnes en Tanzanie.

Malgré leur courage, les résistants africains étaient désarmés face à la technologie militaire avancée des Allemands. Cependant, leur combat ne fut pas vain, car il a semé les graines de la prise de conscience et du désir de liberté. Ces femmes, loin d’être absentes, ont joué un rôle clé dans la résistance.

Ce que nous retenons

C’est très important!!

Le conflit en Tanzanie n’était qu’un exemple parmi tant d’autres en Afrique, où les femmes ont combattu pour leurs terres et leur identité. Leurs exploits restent encore souvent méconnus et ignorés, mais leur mémoire perdure, témoignant de leur courage et de leur détermination à défendre ce qu’elles chérissaient le plus.

Aujourd’hui, nous nous tournons vers ces femmes héroïques pour nous rappeler que la beauté intérieure, la force de caractère et l’engagement envers une cause commune sont les véritables moteurs du changement. Leur exemple nous rappelle que le chemin vers un monde meilleur est pavé d’histoires de résistance, de solidarité et de courage, et que nous avons besoin de nous unir, hommes et femmes, pour lutter contre les injustices et bâtir un avenir plus juste et égalitaire.

Que nous sachions d’où nous venons pour savoir où nous allons, et que nous n’oublions jamais le rôle essentiel que les femmes ont joué dans notre quête collective pour la liberté et la dignité. La force de l’Afrique réside dans la force de ses femmes, et c’est ensemble que nous écrirons les chapitres les plus glorieux de notre Histoire commune.

Totalement inspiré de la vidéo de Zack Mwekassa

Reports

Découvrez le passionnant monde des articles présentés par Zack Mwekassa, une figure emblématique de la boxe et du kickboxing ! Plongez-vous dans un univers captivant où chaque texte est une fenêtre ouverte sur des sujets variés, allant de la géopolitique africaine aux questions de vie et de société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page