AfriquePar ZackDiplomatieRoyaume-Uni

Royaume-Uni: Mise au point d’une loi d’expulsion des migrants sur le territoire

La Grande-Bretagne vient de présenter une nouvelle loi au Parlement, une loi forte considérée comme étant discriminatoire. Elle empêcherait beaucoup de personnes d’aller dans ce pays sous prétexte de préserver l’intégrité nationale.

En effet le premier ministre a fait de l’arrêt des bateaux d’immigrants l’une de ses 5 promesses au peuple britannique. Le projet de loi <<Stop the Boats>> remplira cette promesse en mettant fin à l’entrée illégale comme voie d’asile au Royaume- Uni. D’après le pays, cela supprimera l’incitation qu’ont les gens à risquer leur vie à travers ces voyages dangereux et inutiles tout en coupant l’herbe sous le pied des gangs criminels qui profitent de cette misère une fois pour toutes.

Une histoire de discrimination depuis la guerre en Ukraine

Des ukrainiens ayant trouvé des familles d’accueils

Presque dix mois après la guerre en Ukraine, que devenaient ceux qui avaient quitté leur pays pour le Royaume Unis?? Ils étaient 146000 à avoir fait ce choix et étaient logés pour la plupart par des habitants qui se sont portés volontaires auprès des autorités. Ce programme d’aide reposait uniquement sur la bonne volonté des citoyens britanniques. En aidant un refugié, la personne devenait son parrain pour un temps minimum de 6 mois. En contrepartie, elle recevait de l’argent.

Cependant, nombreux sont les ukrainiens qui se plaignaient du fait qu’il y ait trop de musulmans et que la grande bretagne était moins belle que l’Ukraine. D’autres disaient que les britanniques abritaient trop de refugiés noirs et que la nourriture n’était pas à leur convenance. Il y a donc eu une discrimination entre les refugiés ukrainiens et les noirs. Déjà dès leur entrée à la frontière, les noirs étaient recalés, tandis que les Ukrainiens étaient accueillis chaleureusement.

“Les personnes qui arrivent illégalement au Royaume-Uni seront détenues et rapidement renvoyées dans leurs pays d’origine ou dans un pays tiers comme le Rwanda, où elles seront soutenues pour reconstruire leur vie” : stipule la loi. Ainsi, cette loi suscite des critiques et est considérée comme raciste. En effet, la plupart des personnes qui arrivent par bateau ne sont pas des Ukrainiens, mais plutôt des africains et cette loi semble avoir été rédigée spécifiquement pour les exclure. Cela crée une distinction entre les Ukrainiens qui ont été soutenus par le gouvernement britannique dans le passé et les autres migrants.

A Lire: Grande- Bretagne: Des juges britanniques s’opposent à la décision du gouvernement concernant l’expulsion des migrants vers le Rwanda

Les propos de la ministre de l’intérieur

Suella Braverman: ministre de l’intérieur en Grande Bretagne

”Le peule britannique attend à juste titre que nous résolvions cette crise et c’est ce que moi même et le premier ministre avons pleinement l’intention de faire. Il faudra arrêter les bateaux. C’est totalement injuste que des personnes qui traversent une série de pays sûres (France, Belgique) viennent ensuite illégalement au Royaume-Uni et abusent de nos lois sur l’asile pour éviter d’être expulsé. Il faut que ca s’arrête. En introduisant de nouvelles lois, je précise clairement que la seule voie vers le Royaume-Uni est une voie sûre et légale. Les migrants peuvent être détenus pendant 28 jours sans possibilité de libération sous caution ou de contrôle judiciaire”: a déclaré Suella Braverman.

La petite histoire de Suella Braverman

Née le 3 avril 1980 la ministre de l’Intérieur, Suella Braverman a elle-même une histoire migratoire. Son père, Uma Fernandes a émigré du Kenya durant les années 1960. Quand à sa mère, Christy, elle a émigré de l’ile Maurice pour le Royaume-Uni. Ils sont tous d’origine indienne. Cependant, elle semble être en faveur de cette nouvelle loi, qui limite l’immigration et restreint l’accès à l’asile au Royaume-Uni. Pourtant, ses parents ont vécus la même situation que les immigrants d’aujourd’hui.

L’importance de rester chez soi

Il est évident que l’immigration et l’asile sont des sujets complexes et délicats. La question de qui est accueilli et qui est exclu suscite des débats passionnés et soulève des questions sur l’équité et la justice. Toutefois, il serait aussi important d’apprendre à rester chez soi. L’Afrique est comme une page vierge et il y’a encore de nombreuses choses à y accomplir.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle loi sera bientôt promulguée. Ainsi, il sera intéressant de voir comment elle sera mise en œuvre et quelles seront ses conséquences pour les migrants .

Totalement inspiré de la vidéo de Zack Mwekassa

Reports

Découvrez le passionnant monde des articles présentés par Zack Mwekassa, une figure emblématique de la boxe et du kickboxing ! Plongez-vous dans un univers captivant où chaque texte est une fenêtre ouverte sur des sujets variés, allant de la géopolitique africaine aux questions de vie et de société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page