AfriquePar ZackDiplomatie

Grande- Bretagne: Des juges britanniques s’opposent à la décision du gouvernement concernant l’expulsion des migrants vers le Rwanda

Trois juges de la Cour d’appel de Londres ont récemment rendu une décision majeure concernant le projet du gouvernement britannique visant à expulser les migrants vers le Rwanda. Ils ont jugé cette initiative illégale, arguant que le Rwanda ne peut être considéré comme un pays sûr. Cette décision met en évidence un aspect intéressant du système juridique britannique, où les juges ont le pouvoir de s’opposer aux décisions prises par le gouvernement.

En quoi consiste ce projet et pourquoi a t-il été voté?

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak soutient le nouveau projet de loi concernant l’immigration

Le projet en question avait été présenté par le gouvernement britannique sous la direction de Boris Johnson. Il proposait de déporter tous les migrants africains vers le Rwanda. Habituellement, lorsqu’une personne demande l’asile dans un pays étranger, elle est accueillie et son dossier est examiné. Cependant, le gouvernement britannique affirmait perdre des sommes considérables, jusqu’à 6 millions de livres sterling par jour en frais d’hébergement et 3 milliards de livres sterling par an pour les services accordés aux migrants.

Pour réduire ces coûts, le gouvernement a voté une loi permettant de traiter les dossiers des demandeurs d’asile au Rwanda plutôt qu’en Angleterre. Ainsi, les migrants devaient se rendre au Rwanda pour faire examiner leur demande d’asile avant de savoir s’ils seraient envoyés en Angleterre ou non. Le Rwanda recevrait en retour un financement de 150 millions de dollars. Cet accord avait autre fois été proposé au Ghana et au Kenya qui ont refusé de prendre part.

Cette décision a suscité de vives réactions, notamment de la part des défenseurs des droits de l’Homme. Initialement, le gouvernement britannique avait même envisagé d’envoyer les migrants sur une île volcanique située dans l’océan Pacifique au nom de “ascension”, mais cette proposition a été abandonnée en raison des critiques. Par ailleurs, il est nécessaire de noter que chaque année, le gouvernement britannique met en détention plus de 30000 réfugiés.

A Lire: Restrictions de l’immigration au Royaume-Uni : Désormais 8 ans pour être naturalisé au lieu de 5ans

Les disparités dans le traitement des migrants en Europe. L’importance de se développer chez soi

Renvoie des migrants illégaux vers le Rwanda. Les Africains sont appelés à rester chez eux

Il est intéressant de noter que l’accueil réservé aux migrants en Angleterre varie en fonction de leur origine. Alors que les Ukrainiens fuyant la guerre ont été accueillis de manière chaleureuse et soutenus par le gouvernement, les Africains n’ont pas bénéficié du même traitement. Certains Africains ont même été rejetés lorsqu’ils sont arrivés en Belgique après avoir quitté l’Ukraine. Il en ressort que ce n’est pas un problèmes de migrants en soi, mais plutôt de races. En inde, au Liban, aux Etats-Unis et en Europe, c’est le même traitement pour les migrants subsahariens.

Cette affaire met en évidence les disparités dans le traitement des migrants et soulève des questions sur la perception des migrants africains en Europe. Il est crucial de rappeler que chaque pays africain a ses propres réalités et opportunités à offrir. Lorsque vous allez quelque part et que vous sentez que vous n’êtes pas aimés, il serait judicieux d’avoir du respect et de la dignité propres. Ainsi, les Africains doivent également s’efforcer de réussir et de construire leur avenir dans leur propre pays, plutôt que de risquer leur vie pour traverser la Manche ou d’autres voies dangereuses. Il faut se battre pour réussir là où les opportunités nous sont données.

Promouvoir des politiques justes et équilibrées

Pas de discriminations!

La décision des juges britanniques constitue un revers pour le gouvernement conservateur et le Premier ministre Rishi Sunak, qui soutenaient ce projet controversé comme moyen de réduire l’afflux de migrants dans le pays. Cependant, il est important de souligner que cette décision n’est pas définitive, et le gouvernement pourrait revoir sa position à l’avenir.

Ainsi, cette affaire met en lumière les enjeux complexes liés à la politique migratoire et soulève des questions sur l’égalité de traitement des migrants en Europe. Il est essentiel de promouvoir des politiques justes et équilibrées, respectueuses des droits de l’homme et de la dignité de chaque individu. Le débat sur la question migratoire reste ouvert et nécessite une réflexion approfondie et une discussion constructive.

Totalement inspiré de la vidéo de Zack Mwekassa

Reports

Découvrez le passionnant monde des articles présentés par Zack Mwekassa, une figure emblématique de la boxe et du kickboxing ! Plongez-vous dans un univers captivant où chaque texte est une fenêtre ouverte sur des sujets variés, allant de la géopolitique africaine aux questions de vie et de société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page