AfriquePar Zack

Les Sud-Africains réclament aux britanniques la restitution de leur diamant en signe d’arrêt de l’époque coloniale

Après le décès de la reine Élisabeth, le couronnement du roi Charles III en Angleterre créa de multiples mécontentements en Afrique. En effet, il recevra une couronne lors de la cérémonie mais malheureusement, celle-ci est garnie de diamants volés. Ces diamants ont été pris en Afrique et en Inde pendant l’esclavage et l’impérialisme international. En 1905, les Sud-Africains avaient découvert le plus gros diamant du monde. Mais malheureusement, il avait été donné aux britanniques deux ans plus tard.

Le fantastique diamant “Etoile de l’Afrique”

Ce diamant, qui pesait 530 carats, a été présenté à la monarchie britannique par le gouvernement colonial du pays. Connu sous le nom d’Étoile d’Afrique, cette pierre  est maintenant incrustée dans le spectre royal britannique que le roi Charles III tiendra lors de son couronnement . Les Sud-Africains sont en colère et réclament donc le retour de leur diamant chez eux.

 

 

Les raisons pour lesquelles les Sud-Africains réclament leur dû

Les Africains pensent que les britanniques veulent se jouer d’eux. En effet, ils estiment que pour rompre cette relation coloniale, les Anglais doivent agir en cessant d’utiliser les ressources Sud africaines lors de leurs cérémonies. Ceci étant dit, les Africains s’appuient sur le fait qu’ils ne font  plus partie de l’Empire britannique.

Certains internautes rappellent l’histoire de l’Allemagne et de la Shoah, où des réparations ont été payées pour les dommages et intérêts causés. Ils soulignent que les Africains et d’autres peuples ont été victimes de la colonisation et de l’esclavage pendant une période beaucoup plus longue Toutefois, il n’y a pas eu de restitution ni d’excuses sincères de la part des pays colonisateurs.

A Lire: Les incohérences de la transition énergétique: L’Afrique du Sud face à des coupures de courant constantes et à des pressions imposées

Une autre richesse dérobée par les britanniques

La célèbre réplique du diamant Koh-i-Noor

Le célèbre diamant dans le monde nommé le Koh-i-Noor, avait été dérobé en Inde. Depuis 1937, ce diamant de 105,602 carats fait partie des joyaux de la Couronne britannique.

La nouvelle a été alimentée sur les réseaux sociaux, en parallèle avec la couverture de la mort de la reine. Ainsi, les internautes expriment leur opinion sur l’Empire britannique et le vol du diamant. Ils remettent en question l’hypocrisie de dire “paix à son âme” à la reine compte tenu des actions négatives et des nombreuses vies qui ont été prises partout dans le monde lorsque cette dame était au pouvoir.

Une réplique de ce diamant est exposée à Kempton en Afrique du Sud. Elle est à peu près de la taille du poing d’un homme. Dès lors, on se pose des questions. Pourquoi les Sud-Africains ne mettent pas la pression au Royaume-Unis pour récupérer leur diamant? Pourquoi sont-ils obligés d’utiliser des photocopies pour matérialiser l’original? Serait-ce un manque de courage et d’audace? Pourquoi les britanniques n’ont pas cette mentalité de s’excuser et de remettre aux sud Africains ce qui leur appartient?

L’invitation des présidents Africains pour la célébration du couronnement du roi Charles III

Le président du Kenya William Ruto a exprimé son désarroi

On a invité les présidents africains lors du couronnement précédent de Charles III. Force est de constater qu’aucune forme de respect n’a été mis en exergue. En effet, tous ces présidents Africains étaient transportés dans un même bus pour assister au couronnement. Par contre Joe Biden et les autres présidents occidentaux avaient leur propre cortège privé. C’est ainsi que William Ruto a poussé un coup de gueule en disant: ”nous n’irons plus dans des bus comme des écoliers”. Parfois nous nous faisons maltraités parce que nous refusons de dire non à certaines choses. Nous devons aussi nous comporter de telle sorte que le respect en découle naturellement.

En fait, les Africains ne demandent pas de rester coincés dans le passé, mais ils veulent que les injustices passées soient reconnues et corrigées. Ils remettent en question les doubles standards et espèrent que les présidents africains ne seront pas traités de manière inférieure lors des célébrations du couronnement du nouveau roi d’Angleterre.

Il est clair que les britanniques veulent toujours avoir une certaine autorité sur les sud-africains. Toutefois, le seul souhait de cette communauté est le retour de leur joyau afin de mettre fin à cette relation coloniale injuste.

Totalement inspiré de la vidéo de Zack Mwekassa

Reports

Découvrez le passionnant monde des articles présentés par Zack Mwekassa, une figure emblématique de la boxe et du kickboxing ! Plongez-vous dans un univers captivant où chaque texte est une fenêtre ouverte sur des sujets variés, allant de la géopolitique africaine aux questions de vie et de société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page