AfriquePar ZackDiplomatie

Le nouveau gouvernement finlandais met fin à l’assistance aux pays africains soutenant la Russie

Le nouveau gouvernement finlandais a annoncé qu’il arrêtera l’aide aux pays qui soutiennent la Russie, en particulier en Ukraine. Ce changement de politique est dû à l’arrivée d’un nouveau gouvernement conservateur en Finlande, qui affiche des idéologies similaires à celles de la droite européenne. En conséquence, les pays africains ne recevront plus l’aide financière qui leur était accordée, car certains d’entre eux ont soutenu la Russie lors d’une réunion des Nations unies. La Finlande investissait auparavant un milliard de dollars par an en Afrique, principalement en collaboration avec des pays tels que le Kenya, l’Éthiopie, la Tanzanie et l’Afrique du Sud. Cependant, les pays africains ne recevront plus d’argent de la Finlande en raison de leur soutien à la Russie.

L’humiliation des présidents Africains

Il est intéressant de noter que récemment, des présidents africains se sont rendus en Ukraine et en Pologne, mais leur convoi a été arrêté à Varsovie et fouillé. Ces incidents ont duré plus de 24 heures et ont humilié plus de 120 personnes. Un responsable américain des services de renseignement a même déclaré que la Pologne était le pays le plus raciste du monde après l’Ukraine. Ces événements ont créé des tensions entre les pays africains et l’Europe. Ensuite, un politicien Ukrainien a déclaré que les présidents Africains étaient venus dans une “tentative primitive de réconciliation”. Quelle humiliation!

L’aide désormais réorienté en Ukraine

Le Président de la Finlande Sauli Niinisto décide de réorienter l’aide destinée à l’Afrique vers l’Ukraine.

La Finlande a également décidé de réorienter son argent vers l’Ukraine, en réduisant l’aide au développement pour de nombreux pays africains. Bien que les pays africains soumis à cette restriction ne soient pas nommés spécifiquement, ils seront placés sous surveillance étroite. Cela montre que les pays africains sont désormais soumis à des pressions et à des sanctions s’ils ne soutiennent pas les positions de l’Occident, en particulier envers la Russie.

Ces actions soulèvent des questions sur la démocratie et sur la capacité des pays africains à faire leurs propres choix indépendamment des influences extérieures. Il est clair que certains pays occidentaux imposent des conditions politiques à leur aide, ce qui limite la souveraineté des pays africains.

A Lire: L’Afrique du Sud face à l’exclusion de l’AGOA : Un dilemme économique et politique

La question est celle de savoir quelles relations la Finlande entretient avec la Russie et pourquoi ils ont un contentieux. Il est important de noter que la Finlande partage une frontière de plusieurs milliers de kilomètres avec la Russie, et ces décisions pourraient être liées à des différences idéologiques et culturelles entre les deux pays. La Finlande est considérée comme un pays progressiste, où des droits tels que le mariage entre personnes de même sexe sont reconnus et respectés, de même qu’en Ukraine et en Pologne. En revanche, la Russie a une législation plus conservatrice qui criminalise certains comportements, comme les mariages homosexuelles, de même que les pays africains.

Manipulations et pressions internationales: Les pays africains face à un dilemme politique et économique

Les présidents africains face aux pressions occidentales

Notons que lors de la réunion des Nations unies, 23 pays africains ont refusé de voter contre la Russie, tandis que d’autres se sont abstenus. Ce refus d’alignement a suscité des appels à punir ces pays qui ne soutiennent pas les positions occidentales. Il est important de noter que ces pressions pourraient être considérées comme une manipulation, car elles créent un faux dilemme où les pays africains doivent choisir entre soutenir l’Ukraine ou faire face à des conséquences négatives.

Cependant, il faut souligner que l’Afrique est un continent riche en ressources naturelles, telles que l’argent, le cobalt et le lithium, nécessaires pour le développement technologique et économique. Il est donc crucial que les pays africains se valorisent et trouvent des moyens de développer leur continent sans dépendre uniquement de l’aide étrangère. Il faut arrêter la mendicité, se valoriser et se faire respecter.

Par ailleurs, d’autres pays européens, tels que la Pologne et l’Ukraine, ont adopté des positions similaires à celle de la Finlande envers les pays africains qui soutiennent la Russie. Ce fut d’abord des sanctions envers l’Afrique du Sud, les excluant du programme d’AGOA et bien d’autres sanctions encore envers d’autres pays. Ces développements soulèvent des préoccupations quant à la façon dont les pays africains sont traités et perçus sur la scène internationale.

Préserver la souveraineté africaine

Il est compréhensible que les Africains se sentent frustrés et insultés par ces actions, qui comprennent des insultes, des blocages dans les aéroports et des coupes dans l’aide. Les pays africains doivent prendre position, regorger de courage et trouver des moyens de se lever face à de telles pressions et manipulations politiques.

Il est donc essentiel que les pays africains se lèvent et prennent des mesures pour préserver leur souveraineté et leur indépendance politique. Il est inacceptable que des pressions politiques et des manipulations financières soient exercées pour influencer les choix des pays africains. Les pays  africains doivent également valoriser leurs propres ressources et chercher des moyens de se développer sans dépendre uniquement de l’aide étrangère tout en préservant leurs intérêts nationaux.

Totalement inspiré de la vidéo de Zack Mwekassa

Reports

Découvrez le passionnant monde des articles présentés par Zack Mwekassa, une figure emblématique de la boxe et du kickboxing ! Plongez-vous dans un univers captivant où chaque texte est une fenêtre ouverte sur des sujets variés, allant de la géopolitique africaine aux questions de vie et de société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page